Guide pratique sur le métier de business developer

Le business developer établit le plan commercial de l’entreprise. Ce métier requiert de nombreuses compétences (secteur : commercial, juridique, marketing, financier…) Vous pouvez suivre une formation certifiée ou diplômante. Cependant, le choix de l’établissement de formation dépendra de l’emploi du temps de la société.

Les missions d’un Business Developer.

Le business developer doit établir une stratégie. Tout projet nécessite un plan par rapport aux besoins de la société. Pour bien mener sa mission, le professionnel devra acquérir plusieurs compétences dans le domaine commercial, gestionnaire, juridique, économique… L’expert doit savoir les atouts et les failles de l’entreprise. Cela permet d’optimiser le projet professionnel. Après avoir analysé la structure interne, le spécialiste devra connaître l’environnement externe de la compagnie. L’étude du marché demeure obligatoire. Cet individu va essayer de comprendre le besoin de clients et surveiller la concurrence.

Après l’établissement de la stratégie, les idées regroupées deviendront l’objectif principal de l’entreprise. Tous les collaborateurs de la société doivent connaître le plan de développement. Chaque agent recevra la liste de tâches qu’il doit effectuer pour atteindre le but. Les dirigeants demeurent les premières personnes qui auront accès à ce stratagème. Les risques et le résultat voulu resteront la préoccupation majeure de la compagnie.

Après la communication du projet, le spécialiste devra piloter le plan du développement. Pour cela, il devra maîtriser les différentes techniques de négociation. Cet expert doit garantir que les perspectives de collaboration restent conformes avec le plan. Il devra fidéliser les clients et les partenaires.

Formations et compétences requises pour devenir un Business Developer.

Pour exercer ce métier, suivre une formation demeure indispensable. Vous pouvez choisir entre une formation professionnelle certifiée ou un cursus universitaire diplômant. Pour appuyer les attestations reçues, vous devez suivre un stage. Un business developer peut gagner trois fois plus que le SMIC mensuel (salaire minimum de croissance). Lorsque vous acquérez une solide expérience, de nombreuses perspectives d’évolution de carrière s’offrent à vous (developer management senior, directeur commercial, administrateur marketing).

Concernant les compétences requises, ce professionnel devra maîtriser tout ce qui concerne le monde des affaires. Les compétences commerciales devront être perfectionnées. Non seulement cet expert négociera la vente, mais aussi il devra effectuer la prospection de clients, ainsi que l’étude de marché. L’administration d’une équipe nécessite des compétences en entrepreneuriat et en leadership. Il devra animer et motiver ses subordonnés afin que les tâches soient accomplies. Cette personne devra posséder des relations en interne et en externe. Les arguments devront être bien fondés, dans le but de satisfaire et d’obtenir de nombreux clients. Cet individu devra rester mobile et résistant. Certaines missions nécessitent le déplacement à l’étranger dont le changement du climat et du fuseau horaire peut lui provoquer des effets secondaires.

Comment choisir sa formation et son coaching en business ?

Pour commencer, vous devez choisir un centre de formation qui propose des activités pratiques en business. Cette compétence requiert de nombreux savoir-faire. Pour cela, vous devez connaître le déroulement de la formation. La gestion de la relation client demeure le programme le plus important. Vous devez savoir les expériences professionnelles et pédagogiques des professeurs. Vous devez choisir des cours qui pourront s’adapter avec votre rythme. Un rythme soutenu garantira la qualité de l’enseignement. Vous devez éviter de jeter votre dévolu sur le prix de la formation. Pour connaître l’expertise de l’établissement, vous devez chercher la réputation du centre sur Internet, de bouche à oreille… Une attestation devra être remise à la fin des études.

Ensuite, vous devez connaître la différence entre formation et coaching. Durant une formation, vous allez apprendre la théorie et la pratique. Cependant, seul l’établissement peut décider du programme. Tandis qu’un coaching favorise la pratique. De plus, l’entraîneur s’adapte à vos besoins et travaille avec les élèves pendant une durée illimitée (par rapport au contrat).

Les conseils non dévoilés pour devenir un bon Business Developer.

Ce professionnel devra bien organiser son emploi du temps. Le travail sera divisé en plusieurs tâches. Le planning peut être établi hebdomadairement ou mensuellement. La prospection client demeure la mission la plus importante. Pour exercer les missions, l’agent doit disposer des meilleurs outils. Vous devez vous mettre en tête que le logiciel CRM (customer relationship management) nécessite une attention particulière. Cela vous permet d’obtenir une vision claire de la pipe commerciale ou du plan de prospection. Dans ce cas, vous devez noter les informations importantes d’un client. L’automatisation facilite le travail du business developer. Pour y parvenir, le spécialiste devra construire une bonne méthode de prospection. Par exemple, pour les campagnes de mailing, chaque prospect mérite une annonce originale ; pour minimiser les pertes du temps, vous devez privilégier la qualité du mail. Durant les négociations, l’agent doit s’adapter aux clients. Dans ce cas, il doit construire son argument et comprendre le client. L’empathie demeure une des qualités les plus importantes dans la relation client. Pour terminer, ce professionnel devra maîtriser ses émotions afin qu’il améliore sa communication avec ses collègues. Par exemple, en interne, il pourra organiser des jeux et effectuer des discours motivants ; en externe, il doit participer à des événements et développer son réseau professionnel.

Qu’est ce qu’une fiduciaire et quel est son rôle ?
Comment fonctionne un produit structuré ?